AMAZONIE, Le chamane & la pensée de la forêt

Les Sources de l'Info

du 15 juin 2019 au 19 janvier 2020 à Nantes, au Château des ducs de Bretagne

Des parures, des armes, des instruments de musique et des objets usuels, la plupart du temps réalisés grâce à de simples éléments organiques, illustrent les arts les plus raffinés d’une quinzaine de populations, parmi lesquelles les Wayana, les Yanomami, les Kayapò et les Shuar. Expression de la symbiose avec le monde de la forêt et des esprits, ces témoins de la culture matérielle permettent d’aborder la pratique du chamanisme, commune à toutes les populations du bassin amazonien.
Cette partie, au cœur de l’exposition, est introduite par une section consacrée à l’histoire précolombienne de l’Amazonie, des origines à la conquête, ainsi qu’à celle des collections qui lui font écho, jusqu’à l’époque actuelle. Ethnocide, paupérisation, exploitation des ressources, les témoignages des populations amazoniennes permettent d’aborder les questions de leur sauvegarde et de la disparition de la forêt.
Alors que dans la jungle, la vue est empêchée et l’ouïe le sens le plus développé, l’exposition propose une expérience immersive grâce à la richesse visuelle de ses collections ainsi qu’aux installations sonores qui recréent l’ambiance de la forêt amazonienne. Des films, des photographies, et le regard d’artistes contemporains viennent compléter le parcours.
Le musée d’ethnographie de Genève conserve l’une des plus importantes collections amazoniennes d’Europe. Il la met en avant aujourd’hui dans cette exposition en présentant un ensemble important, et en partie inédit,
de ses collections.
Exposition écrite par Boris Wastiau, directeur du MEG, Musée d’ethnographie de Genève.

-> Château des ducs de Bretagne